28 juillet 2006

Les pesticides

pesticide

Etat des lieux

Premier utilisateur de pesticides en Europe, la France est également le troisième dans le monde (100 000 tonnes par an).

Une enquête de la direction générale Santé Consommation de l’Union Européenne, publiée en 2005, révèle que, en France, plus de 50% des fruits et légumes contenaient des résidus de pesticides, 44% contaminés sous les Limites Maximales en Résidus (LMR) et 6,5% contaminés à un niveau supérieur aux LMR. En Europe ces chiffres sont  en moyenne de 39% et 5,6%.

On constate pourtant que les études de risque prévues pour tester les pesticides sont insuffisantes pour nous protéger de ces dangers, alors que les atteintes chroniques dues aux pesticides sont dénoncées par de nombreux scientifiques.


Les conséquences sur l'environnement

La pulvérisation de pesticides dans les champs entraine des pollutions dans les nappes phréatiques :

En France, 75% des rivières et 50% des eaux souterraines contiennent des pesticides dans une quantité supérieure aux normes autorisées.

Mais aussi des pollutions dans l'air :

On estime par exemple que lors de la pulvérisation 25 à 75 % des quantités appliquées partent dans l’atmosphère.


On retrouve ainsi des pesticides jusqu'aux régions arctiques !
(Peuple Inuit, ours polaires ... se retrouvent avec des pesticides dans leur organisme)


Les problèmes de santé

La contamination généralisée de l’environnement (air, eau de pluie, eau de boisson…) et de la nourriture par les pesticides rend inévitable la contamination de l’être humain par ces substances.

Des centaines d'études scientifiques démontrent l'ampleur de cette contamination : les résidus de pesticides s'accumulent dans le corps et sont responsables de troubles hormonaux (diminition des spermatozoïdes, cancer du sein, cancer des testicules....). On soupçonne certains composés des pesticides d'être responsables de la maladie d'Alzheimer.


Comment éviter les pesticides

Il faut savoir que les pesticides sont plus concentrés dans la peau des fruits et légumes. Il vaut mieux éplucher, gratter ou au moins bien rincer les fruits et légumes avant de les consommer.
Rappelons que c'est souvent dans la peau que l'on trouve le plus de fibres et de vitamines.

La consommation d’aliments issus de l’agriculture biologique (et donc par nature exempts de résidus de pesticides de synthèse) fait disparaître de nos organismes les résidus de pesticides.
Ainsi, dans une étude parue en 2005, des scientifiques américains ont prouvé que des groupes d’enfants passant à une alimentation biologique voyaient le niveau de résidus d’insecticides organophosphorés dans leur organisme tomber quasi instantanément à zéro.


Politique

Norvège, Danemark, Suède, Hollande ... ont déjà diminué considérablement leur utilisation de pesticides (-64% pour la Suède!), la France ne s'engage pas à adopter une réelle politique de diminution :

"Malheureusement nos pires craintes sont devenu réalités. La montagne accouche d’une souris, sous la forme d’un plan sans objectifs de réduction de l’utilisation des pesticides et qui fait la part belle à l’agriculture raisonnée, au détriment de l’agriculture biologique et des systèmes de production intégrées, pourtant véritablement efficaces pour supprimer ou réduire l’utilisation des pesticides de synthèse"

François Veillerette, Président du MDRGF et Administrateur français du réseau Pesticide Action Network Europe.

Liens utiles :

Mouvement pour les droits et le respect des générations futures
Définition sur "Ekopedia"

Posté par michto à 04:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Les pesticides

    C'est pire que ce que j'imaginais...

    Posté par Naturel, 28 juillet 2006 à 18:13 | | Répondre
  • Malheureusement ...

    Posté par michto, 30 juillet 2006 à 00:09 | | Répondre
  • TOUS on signés le pacte écologique ,mais vont-ils pouvoir le respecter avec en france un lobby des produits phyto tres important

    Le 22 mars 2007 la france devra payer a l'europe 245 million d'euro ,si la riviere l'orne en noprmandie dépasse encore les norme d'eaux buvable ,la faute a la france qui durant 30 ans n'a pas dit a ses agriculteurs de baisser engrais et pesticides ,consequance les jeunes agriculteurs ne peuvent plus vivre de leur metier...

    Posté par jlgomes, 09 mars 2007 à 08:40 | | Répondre
Nouveau commentaire