09 août 2006

Le coton

Champ_de_coton

D'où provient notre coton ?

"La culture du coton nécessite beaucoup de soleil et d’eau pendant la période de croissance et un temps sec avant la récolte pour ne pas abîmer la fibre. Ces conditions climatiques se rencontrent généralement sous les latitudes tropicales et subtropicales.
Le coton supporte les climats tempérés à condition qu'il ne gèle pas.
La culture du cotonnier est majoritairement pluviale (Afrique subsaharienne, une grande partie des culture des États-Unis, de l'Inde, de la Chine). Dans les pays à faible pluviométrie, le coton doit être irrigué. C'est le cas de 40 % des surfaces cultivées (Égypte, Ouzbékistan, Pakistan, Syrie)."

Il est utilisé principalement pour la confection de nos vêtements, literie...


Le coton - La culture la plus polluante connue

- La culture du coton représente 2,4% des surfaces agricoles mais nécessite 24% des pesticides utilisés dans le monde (en Inde, 50 % des pesticides passent sur le coton) ! Elle peut avoir jusqu'à 50 aspersions de pesticides tous les trois jours (par avion).

Au Guatemala, les femmes vivant sous les aspersions des champs de coton ont  dans leur lait maternel des doses 25 fois supérieures à celles paraissant acceptables dans le lait de vache pour l'OMS !

- Le cotonnier est une plante très exigeante en eau et en éléments nutritifs, elle nécessite une grande fertilité du sol ; Les exploitations ont ainsi recours à des apports d'engrais massifs.

- Le coton génétiquement modifié prend de plus en plus d'ampleur : En Chine, 50% des cultures de coton seraient OGM, et aux Etats-Unis, 70%

Pesticides, OGM ... contribuent à l'appauvrissement des sols... De plus les conditions des travailleurs sont mauvaises (voir notre article sur le commerce équitable).


Comment éviter cette catastrophe écologique ?

==> Acheter du coton (vêtements, coton d'hygiène...) issu du commerce équitable (récolte + confection des vêtements) en s'assurant qu'il soit cultivé dans les principes de l'agriculture biologique (sans pesticides et sans OGM).

==> Préférer les vêtements (et chaussures) en chanvre, qui peut se cultiver dans nos régions.

==> Laine, lin, soie .. cultivé en bio et équitable sont d'autres alternatives possibles


Où trouver ces produits ?

- Ardelaine, fabrication et vente de vêtements, sous-vêtements, literie, et accessoires pour enfants en pur laine vierge non traitée : www.ardelaine.fr

- C'est coton, produit des vêtements (sous-vêtements, chaussettes, collants, sportswear, polaires, vêtements de bain, sacs, linge de maison, accessoires bébé, tissus au mètre) en coton biologique, chanvre, soie et lin : http://cestcoton.com/site/htmcatal

- Fibris, vente de vêtements à base de fibres naturelles (coton biologique, lin, chanvre, laine ...), de lessives et de laine à tricoter : pantalons, robes, débardeurs, chemises, chaussettes, sous-vêtements... pour hommes, femmes, enfants et bébés : www.fibris.fr

- Peau de chanvre : Création de vêtements, sous-vêtements, chaussures et cosmétiques 100% chanvre fabriqués en Bretagne : www.peaudechanvre.com

N'hésitez pas non plus à consulter notre répertoire d'adresses "commerce équitable" sur notre article.

Liens utiles

Définition de Wikipédia
La culture du coton dans le monde

Posté par michto à 20:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Le coton

    Du coton autrement

    Vous êtes invité à venir découvrir les vêtements Nojoke en coton biologique et éthique; www.nojoke-coop.com


    Un coton « propre »

    Les vêtements NOJOKE aident à agir :

    > pour la protection de l’environnement,
    > pour plus d’équité dans le commerce,
    > contre le travail forcé et la main d’œuvre infantile,
    > contre les discriminations de toutes sortes,
    > et pour l’expression citoyenne.


    Nojoke soutient le commerce éthique et équitable.

    Le lieu de fabrication des vêtements Nojoke est audité par l’organisation hollandaise FAIR WEAR FONDATION : la FWF œuvre à l’amélioration pratique des conditions de travail dans l’industrie du vêtement. Elle vérifie que sa charte des conditions de travail est réellement mise en œuvre et respectée dans les usines :

    > travail librement choisi ou accepté,
    > absence de discrimination au travail,
    > interdiction du travail des enfants,
    > liberté d’association et droit aux négociations collectives,
    > salaire permettant de subvenir aux besoins élémentaires d’une famille moyenne selon les normes locales,
    > pas de durée excessive du travail,
    > conditions de travail respectueuses de la sécurité et de la santé des travailleurs,
    > existence de contrats de travail.

    La Fair Wear Fondation recourt à plusieurs méthodes pour déterminer si de réelles améliorations ont été apportées aux conditions de travail – visites surprise dans les entreprises de production, procédure de gestion des plaintes pour les travailleurs, contacts réguliers avec diverses organisations des pays producteurs et vérification des livres des entreprises membres.

    Nojoke travaille uniquement avec du coton biologique

    La production du coton conventionnel représente 2,4% des surfaces cultivées de la planète et utilise24% des pesticides.
    Selon l’OMS, ils sont responsables de 220 000 morts et 25 millions de cas d’empoisonnements par an dans les seuls pays du tiers monde.
    La culture du coton conventionnel à des impacts énormes sur l’environnement et la santé en polluant l’eau, l’air et les sols.

    Le coton Nojoke est cultivé sans usage de pesticides ou d’engrais chimiques, dans une terre "vivante", libre de substances toxiques depuis au moins 3 ans, enrichie par du compost et d’autres matières organiques. En évitant l’introduction de molécules chimiques dans l’environnement, la santé des populations locales et de la faune (lors de l’absorption d’eau par exemple) est préservée.
    La transformation de la fibre de coton en tissu pour les vêtements Nojoke s'effectue sans adjonction de produits chimiques ou de chlore (notamment l’eau de Javel), classiquement utilisé pour le blanchissement dans la fabrication conventionnelle.

    Le coton bio utilisé pour la confection des vêtements Nojoke est choisi pour ses qualités textiles, et notamment son incomparable douceur.

    Posté par Jerri Bassett, 27 décembre 2007 à 00:43 | | Répondre
  • À la coop de Montreuil, j'ai trouvé quelques vêtements en chanvre mais rien pour les enfants. Je cherche donc du chanvre au mètre pour coudre mes propres vêtements. Sais-tu où je pourrais trouve ça ?

    Posté par mamansursaplanet, 29 août 2006 à 00:02 | | Répondre
Nouveau commentaire